châtaigne et marron

Img
À Noël, on mange de la dinde aux marrons. Le reste de l'année, on peut déguster de la crème de marrons, des marrons chauds, ou pourquoi pas des marrons glacés. Pourtant, au sens botanique du terme, ce fruit n'est pas comestible. Ainsi, ce que l'on appelle communément « marron » dans la langue française est en réalité une grosse châtaigne qui ne possède qu'un seul gros fruit.

Le marron, une grosse châtaigne cultivée



Du point de vue du botaniste, la châtaigne est le fruit du châtaigner (Castanea sativa), un arbre de la même famille que les chênes et les hêtres. Le marron d'Inde, lui, est la graine du seul marronnier existant en France (Aesculus hippocastanum), et il est toxique. Si les fruits se ressemblent, les feuilles, les fleurs et les bourgeons diffèrent. Chez le châtaignier, les fleurs sont unisexuées, tandis que chez le marronnier d'Inde, les fleurs sont hermaphrodites. Une fois fécondées, elles évoluent en un gros fruit épineux, dont la bogue contient un à deux marrons. De son côté, la fleur de châtaignier fécondée se développe en fruit sec, dont la bogue contient en général trois fruits dans sa variété sauvage.

Dans le langage courant, le terme « marron » désigne une variété de châtaignes cultivée par les castanéiculteurs. Les bogues ne contiennent qu'un seul fruit. C'est une version modifiée par l'Homme de la châtaigne sauvage.

Ajouté le 27-10-2016

Source: Futura-Sciences

Cliquez ici pour modifier cet article
Cliquez ici pour partager cet article sur Facebook